Qui était Bernard Cain?

Bernard (Bernie) Cain était un homme né d’une famille immigrante canadienne-irlandaise à Quyon, Québec en 1943. Quelques années plus tard, la famille Cain (père Thomas, mère Cora, frère Allan, Bernie et soeur Pauline) déménagea à Aylmer, Québec. En 1964, Bernie rencontra Pauline Monette, une canadienne-francaise qu’il épousa en 1966 et avec qui il connut un heureux mariage jusqu’à la fin de sa vie. Deux filles sont nées de leur union, Cheryl (1967) et Joanne (1968). Bernie éventuellement deviendrai grand-papa à 5 petits-enfants, 4 garcons, Corey, Joey, Reid et Kyle et une fille, Hayley.

Comme ses ancètres, Bernie était un travailleur acharné et un homme très dévoué. Il apprit très tot dans sa vie l’importance de la famille et des responsabilités, qui demeurèrent les forces directrices de sa vie entière. Il a travaillé fort pour soutenir sa famille et pour leur donner la meilleure vie possible. Durant sa carrière il a travaillé chez Hillary Cleaners, comme superviseur chez Coca-Cola et finalement pour le ministère des travaux publics du gouvernement fédéral à Ottawa.

Dans ses temps libres, Bernie avait un amour pour le camping, le plein air et était un amateur de pèche. Il découvrit un endroit idéal pour ces passe-temps à Westport, Ontario où il passa des moments inoubliables avec sa famille et ses amis tous les étés pendant plus de 30 ans.

En 2007, Bernie reçut la nouvelle dévastatrice qu’il souffrait du mélanome. Il décida tout de meme de vivre sa vie au maximum. Sans se plaindre, il préserva son sens d’humour unique, continua à profiter de la vie et d’aimer ses proches jusqu’à la fin de ses jours. En février 2009, Bernie perdit malheureusement sa très courageuse lutte avec le cancer. Il mourut chez lui, comme était son désir, entouré de sa famille.

La perte de Bernie a laissé un grand vide dans la vie de ses proches. Que pouvaient-ils faire pour combler ce vide, pour garder vivant le souvenir de Bernie Cain?

Sa fille Joanne, travaillant dans le domaine des soins de la santé comme infirmière -auxiliaire , savait que plus aurait pu etre fait pour aider son père à la maison durant les derniers jours de sa vie; qu’il existait des soins additionnels pour le rendre plus confortable. Alors, comment s’assurer que d’autres personnes désirant mourir à la maison pourraient recevoir les soins qu’ils méritent pendant leurs derniers jours?

Pour répondre à ces questions, une fondation a été créé au nom de Bernie Cain pour venir en aide aux gens qui préféreraient finir leurs jours à la maison entourés de leurs proches et avec les soins nécessaires pour les rendre le plus confortable possible. La fondation Bernie Cain a été établi pour répondre à ce besoin et pour offrir ce service.